CCEM

107, avenue Parmentier 75011 PARIS
Tél.: 01 44 52 88 90 NOUS CONTACTER

S'inscrire à la newsletter :

Fermer Contrôle de sécurité
Entrez les numéros ci-contre:

Galerie Vidéos

Madame Tazi.Docu fiction

› Voir toutes les vidéos

Galerie Photos

S. (photo Marie Dorigny in Esclaves Encore)

› Voir toutes les photos

Ce sont le plus souvent des voisins qui signalent ces situations d’esclavage domestique. Ils ont remarqué la détresse ou la très grande maigreur d’une jeune femme aperçue dans le local à poubelles ou enfermée sur un balcon un soir d’hiver. Ou les urgences des hôpitaux où elles sont conduites à la suite de mauvais traitements qui les remarquent, ou les assistantes sociales qui les entrevoient lors d’une visite à domicile, ou les maîtresses d’école qui alertent les service sociaux après avoir repéré ces ombres apeurées qui accompagnent des petits élèves, ou des policiers ou des gendarmes qui les reconnaissent, ou de simples passants frappés par leur aspect misérable qui viennent spontanément à leur secours


le partenaire des médias