CCEM

107, avenue Parmentier 75011 PARIS
Tél.: 01 44 52 88 90 NOUS CONTACTER

S'inscrire à la newsletter :

Fermer Contrôle de sécurité
Entrez les numéros ci-contre:

Galerie Vidéos

Madame Tazi.Docu fiction

› Voir toutes les vidéos

Galerie Photos

affiche Raymond Depardon 2003

› Voir toutes les photos

Accueil > L'actualité > La parole à... > Barack Obama

Je soussigné, Barack Obama, président des États-Unis d'Amérique, en vertu de l'autorité que me confèrent la Constitution et le droit des États-Unis, proclame janvier 2012 le Mois pour la Prévention de l'Esclavage et de la Traite des Personnes.

Voici  l'intégralité de la déclaration de Barack Obama:

Le Mois pour la prévention de l'esclavage et de la traite des personnes, 

Proclamation du président des États-Unis d'Amérique

Voilà maintenant près d'un siècle et demi, le président Abraham Lincoln prononça la proclamation des esclaves dans un document qui réaffirmait les nobles objectifs de l'égalité et de la liberté pour tous, des principes au cœur même du sens de la vie aux États-Unis. Depuis, nous œuvrons inlassablement à la concrétisation et à la protection de ces principes essentiels. Pour autant, malgré nos succès, des milliers de personnes aux États-Unis et plus encore à l'étranger souffrent en silence sous le joug intolérable de l'esclavage des temps modernes. Pendant le Mois pour la prévention de l'esclavage et de la traite des personnes, nous affirmons notre solidarité avec toutes celles et tous ceux qui sont pris dans les filets du travail forcé ; nous rendons hommage aux individus, aux organisations et aux services publics qui combattent la traite des personnes ; et nous renouvelons notre engagement à mettre fin à cette atteinte inexcusable aux droits de l'homme.

La traite des personnes met en péril la vie de millions de personnes à travers le monde, et c'est un crime qui ne connaît pas de frontières. Les réseaux de trafiquants sévissent à l'échelle tant nationale que transnationale et, s'il est vrai qu'elle affecte les femmes et les filles de manière disproportionnée, cette tragédie mondiale frappe des hommes, des femmes et des enfants de tous âges. À travers le monde, nous suivons les progrès des gouvernements en matière de lutte contre la traite des personnes tout en appuyant les programmes visant à l'éradication de ce phénomène. Du travail forcé à la servitude pour dettes en passant par l'exploitation sexuelle à des fins commerciales et la servitude domestique involontaire, la traite des personnes n'épargne aucun pays. Armés de ces connaissances, nous réaffirmons notre volonté de forger des partenariats internationaux robustes qui renforcent la lutte mondiale contre la traite et de traquer ses auteurs dans notre pays.

Mon gouvernement applique sans relâche notre stratégie de grande envergure contre la traite des personnes aux États-Unis. En coordonnant nos interventions à l'échelle de tous les organismes fédéraux, nous agissons de manière à protéger les victimes de ce phénomène par le biais de services et d'un soutien efficaces, à poursuivre les trafiquants par celui de l'application systématique de la loi et à prévenir les violations des droits de l'homme en sensibilisant le public et en nous attaquant aux causes premières de l'esclavage à l'ère moderne. La défense infatigable des droits de l'homme constitue un élément essentiel de notre identité nationale, et tant que des êtres humains subiront les outrages de l'esclavage et de la traite nous devrons poursuivre le combat.

Au début de chaque année, nous commémorons l'anniversaire de la Proclamation d'émancipation, qui est entrée en vigueur le 1er janvier 1863, et du XIIIe amendement à la Constitution portant abolition de l'esclavage, qui a été signé par le président Abraham Lincoln et communiqué aux États fédérés pour ratification le 1er février 1865. Ces documents témoignent des progrès que nous avons accomplis dans la poursuite de la liberté et de la justice pour tous, et ils nous rappellent le travail qui reste à faire. Ce mois-ci, j'invite tous mes concitoyens à se renseigner pleinement sur les divers types d'esclavage moderne et sur les signes et conséquences de la traite des personnes. Ensemble, et avec la coopération de nos partenaires à travers le monde, nous pouvons mettre fin à cette terrible injustice et protéger les droits à la vie et à la liberté, tâche qui nous a été confiée par nos ancêtres et que nous devons à nos enfants.

C'est pourquoi, je soussigné, Barack Obama, président des États-Unis d'Amérique, en vertu de l'autorité que me confèrent la Constitution et le droit des États-Unis, proclame janvier 2012 le Mois pour la prévention de l'esclavage et de la traite des personnes, se terminant par la célébration annuelle, le 1er février, de la Journée nationale de la liberté. J'invite le peuple des États-Unis à se sensibiliser au rôle vital qu'il peut jouer en vue de supprimer l'esclavage des temps modernes, et à observer ce mois par des programmes et activités appropriés.

En foi de quoi, j'ai apposé ma signature en ce trentième jour de décembre de l'an de grâce deux mille onze, deux cent trente-sixième année de l'indépendance des États-Unis d'Amérique.

Barack Obama

0 commentaire
Ajouter un commentaire
Imprimer
le partenaire des médias