CCEM

107, avenue Parmentier 75011 PARIS
Tél.: 01 44 52 88 90 NOUS CONTACTER

S'inscrire à la newsletter :

Fermer Contrôle de sécurité
Entrez les numéros ci-contre:

Galerie Vidéos

OIT: 40 millions d'esclaves dans le monde

› Voir toutes les vidéos

Galerie Photos

affiche Raymond Depardon 2003

› Voir toutes les photos

Accueil > L'actualité > Revue de presse > 22 juin 2017

Mauritanie: plaintes contre l’esclavagisme et la torture devant l'ONU et l'UA
A Bruxelles, des avocats ont déposé une plainte internationale pour dénoncer l'esclavage et la torture en Mauritanie. Elle a été adressée au rapporteur des Nations unies sur l'esclavage et à la commission juridique de l'Union africaine.

C'est dans un lieu symbolique, le Parlement européen, que les avocats ont tenu à présenter leur plainte. L'eurodéputé Louis Michel rappelle que l'esclavage perdure en Mauritanie. " L'esclavage a été aboli officiellement en 1981,a-t-il affirmé,Il a été érigé en crime en 2007 et la loi a été renforcée depuis 2015. Malheureusement il existe encore de très nombreuses situations de servitude totale, de travail forcé et non rémunéré"

Pour Me William Bourdon, avocat français de l'association musulmane IRA, qui lutte contre l'esclavagisme, il n'y a pas de doute : « Il n'y a aucune volonté des autorités mauritaniennes de mettre fin à l'esclavage dans ce pays. »

Une plainte internationale a donc été déposée auprès des Nations unies et de l'Union africaine. Biram Dah Abeid est le président de l'association Ira. Il déplore l'acharnement des autorités mauritaniennes contre les militants anti-esclavagisme. Lire la suite de l'article de RFI

0 commentaire
Ajouter un commentaire
Imprimer
le partenaire des médias